LES BASES

RECONNAÎTRE
LES PLANTES TOXIQUES

POUR SON CHEVAL

Parce que le cheval n’a pas un sens du goût infaillible et que la capacité à détecter ces substances amères est très variable d’un cheval à l’autre, il est important de connaître les plantes qui peuvent le rendre malade pour éviter qu’il n’en consomme. Si les chevaux sont capables d’apprendre à éviter un aliment qui les rend malade, cela n’est possible que si les symptômes indésirables apparaissent directement après la prise alimentaire. Au-delà d’une demi-heure, le lien entre la plante consommée et la maladie n’est pas établi. De ce fait, les équidés ne peuvent apprendre à éviter un aliment dont l’intoxication est chronique et survient par la consommation prolongée et l’accumulation des toxines. Attention, pour d’autres plantes l’intoxication peut être aiguë et rapide ; c’est le cas de l’if dont quelques grammes suffisent à tuer un cheval.

Arbres feuillus

Conifères ou résineux

Arbustes

Plantes à fleurs

ÊTRE ATTENTIF À SON CHEVAL
EN RANDONNÉE

Surveiller sa transpiration

Lors d’un effort important, les grosses veines de surfaces gonflent, particulièrement au niveau de l’encolure. C’est une réaction naturelle car le sang refroidit mieux lorsque les veines sont saillantes. 

Rester attentif à sa respiration

Au repos, la respiration moyenne du cheval se situe entre 15 et 17 cycles par minute : un cycle correspond à une inspiration ET une expiration. 

Uriner et crotter normalement

Si ton cheval n’urine pas comme les autres, si son urine est marron ou un peu foncé, il faut immédiatement prévenir ton guide : cela indique que l’urine contient du sang provenant de fibres musculaires blessées. 

Blessures de harnachement

Il faut toujours vérifier lors du pansage que ton cheval n’est pas blessé, surtout à la sangle et du garrot. Il ne faut pas monter tant que la blessure n’est pas soignée pour ne pas l’aggraver. 

Vérifier ses tendons

Il faut toujours vérifier que les tendons du cheval ne soient pas enflés. Un gonflement qui persiste ou qui augmente est certainement le signe d’un excès de travail ou d’une faiblesse aux tendons. 

Penser à s’hydrater

Particulièrement lors d’une longue étape, propose à boire à ton cheval à chaque occasion.
Il faut se méfier d’un cheval qui boude l’eau alors que les autres boivent. 

Balisage
équestre
international

Flèche orange, carré marron avec fer à cheval blanc
©AREF

Suisse

Fer à cheval blanc sur fond marron pour indiquer les itinéraires équestres. 
Peut être remplacé par un cavalier blanc sur fond bleu.

©TREC GB

Grande-Bretagne

Une flèche de couleur bleue, mauve ou rouge signale un chemin accessible aux cavaliers. 

Les chemins indiqués en jaune ne sont pas accessibles aux cavaliers. 

Balisage équestre (couleur orange)
©si photo

France

Balisage équestre similaire au balisage pour piéton, mais de couleur orange. 

Géocheval vous permet de trouver les itinéraires de randonnées, ainsi que centres de tourisme équestre qui peuvent vous recevoir. 

Cavalier autorisé / cavalier interdit
©FN-DOKR/Gerlinde Hoffmann

Allemagne

Il n’existe pas de balisage équestre officiel, les indications dépendant du Land dans lequel on se situe. Les panneaux existants varient selon le statut du chemin emprunté (privé ou public). 

L’Allemagne dispose de la brochure Pferdetourismus  qui recense les offres liées au tourisme équestre du pays. 

©RFHE

Espagne

Le balisage équestre espagnol indique le nom du chemin, son accessibilité ainsi que les infrastructures de tourisme équestre qui se trouvent sur le chemin : le site Turismo Ecuestre España recense les différents services équestres.  

Le balisage du chemin est de couleur orange et est similaire au français :
– : itinéraire à suivre ; x : mauvaise direction

©roadtrafficsigns

USA

La signalisation aux USA est blanche sur fond marron. Elle indique la direction à suivre et identifie la position du randonneur. 

fr_FR
en_GB fr_FR