Hervé DELAMBRE

publié le 01/05/2018 | 10h10

Hervé DELAMBRE

Droits FFE EQUIRANDO

Frédéric BOUIX, Président de la Fédération Internationale de Tourisme Equestre, rend hommage à Hervé DELAMBRE, Secrétaire général puis Président de la FITE, de 1991 à 2015. 

Hervé Delambre est décédé soudainement à la suite d’un mal inguérissable et inopérable le 18 avril 2018.

Au cours de son parcours de quarante années dans l’équitation, il a consacré l’essentiel de ses forces à notre petit monde qu’il s’était pris à aimer, bien qu’arrivé par voie de petite annonce.

L’homme Hervé Delambre :

Nous devons d’abord évoquer succinctement l’homme en ce qu’il a de très spécial et de rare : Il est le parfait exemple de l’honnête homme au sens le plus large, le plus complet et le plus beau. C’est peu fréquent, nous le savons tous, or c’est un aspect central de sa personnalité.

Et autre singularité de cet homme, la modestie, car il n’avait d’ambition et d’exigence que pour ce qu’il accomplissait.

Et puis il était d’humeur gaie, et toujours tendre et gentil en humour. Humour un peu gouailleur qui affleurait sans cesse. C’est donc bien d’un alliage très particulier qu’était fait cet homme-là.

L’insatiable curiosité de notre ami Hervé alliée à son gout du travail très bien fait l’ont conduit à se fabriquer une culture très large et très éclectique. Il s’intéressait à tout.

La nature, l’histoire et les origines de l’homme, notamment la préhistoire dont il était fin connaisseur, mais aussi les techniques et les métiers qu’il pratiquait lui-même de mille manières. Il s’intéressait aux grandes traditions qui ont fait l’occident et lisait autant qu’il écrivait. C’était, par exemple, un érudit en héraldique, terrain qu’il a défriché il y a bien longtemps.

Ses écrits resteront et nous espérons que les nombreux étudiants auxquels il s’est adressé à l’université de Saumur comme à celle de Marne garderont quelque chose de ce qu’il a essayé de leur transmettre.

Aussi modéré dans ses prises de position qu’engagé dans la vie, il avait un sens très poussé du juste milieu ainsi qu’une approche généreuse de l’engagement.

Car ce fut un homme engagé en toutes choses.

Ses divers engagements sont connus :

Les Bâtisseurs du chantier médiéval de Guédelon.

Il y a, bien sûr, le beau chantier du château de Guedelon à Treigny dans l'Yonne dont il était si fier. Chantier dans lequel il s’est engagé au point de devenir vice-président de l’association des Amis du Chantier médiéval. C’est un chantier où il a œuvré de ses mains pour faire avancer la construction des bâtiments avec les techniques d’origine en consacrant chaque année quelques semaines au travail de la pierre et de la forge. Le chantier a été ouvert en 1997 et il l’a rejoint rapidement, dès la retraite atteinte.

La sculpture sur pierre à Massy

Il y a aussi, ce qui est peut-être moins connu, la sculpture dans un atelier à l’espace associatif de Massy, avec contribution à l’exposition annuelle. C’est une activité à laquelle il était très attaché et qui organisait et rythmait son quotidien. Il suffisait de visiter l’exposition et de voir le résultat de son travail pour comprendre qu’il y trouvait un moyen d’expression à sa mesure.

La vie associative

Et puis il y avait diverses associations auxquelles il a consacré énormément d’énergie et de travail. Il y a réalisé de nombreuses conférences sur les sujets les plus divers et trouvé là encore un moyen d’expression plus spéculatif que le travail de la forge ou de la pierre et par conséquent très complémentaire.

Le monde équestre.

Recruté par petites annonces en 1978 par Monsieur Muret Labarthe, alors président de l’Association Nationale pour le Tourisme Equestre, il en fut un grand directeur administratif jusqu’à sa retraite en 1997.

Ce fut la période de la mise en place de l’Estafette, dont il est co-fondateur en 1985, de l’Equirando, dont il créa le nom en 1986, du TREC, dont il co-créa le nom la même année, de la Fédération Internationale de Tourisme Equestre, etc.

Il fut élu ensuite au Comité Directeur du Tourisme Equestre national – DNTE puis CNTE – de 1997 à 2004, ainsi que de la FFE de 1997 à 2008. Il fut également administrateur du Comité Régional d’Equitation d’Ile de France à la demande du Président François Lucas pour son dernier mandat jusqu’en fin 2017.

L’équitation fut donc pour lui, d’abord un métier d’organisateur et d’administration, et très vite un engagement profond et multiforme.

Il y fit son entrée par la porte de l’ANTE dont il devint rapidement le directeur. A ce poste il sut s’impliquer fortement et transformer la petite association nationale créée par Raymond Henry en 1963, soit quinze ans plus tôt à peine, pour contribuer à en faire un acteur incontournable de la modernisation et du développement des activités équestres.

L’hommage publié dans l'Estafette, qu’il a créée et à laquelle il a consacré tant de talent et d’énergie, et à qui il a donné son nom, se doit de présenter aujourd’hui à ses lecteurs l’homme, son parcours et ses réalisations.

Nous devons évoquer des faits aussi importants que méconnus des cavaliers d’aujourd’hui, et qui se déroulèrent au tournant du siècle.

L’entrée de notre fédération dans l’ère moderne a véritablement commencé en 1985 avec l’élection de Jean François Chary à la présidence des Sports Equestres. Il s’était engagé à réunir de façon consensuelle les trois grands courants historiques de l’équitation. Ce fut la mise en place de la FFE en deux ans et le début du processus qui s’est achevé en 2006. Aux dires de Jean François Chary, Hervé Delambre, par son sens aigu du dialogue et sa volonté de construire déjà bien affirmée, fut, à sa place à l’ANTE, un acteur majeur.

Et c’est ainsi qu’à la sortie de sa carrière professionnelle, il a fait partie de la petite équipe autour de Serge Lecomte, qui s’est engagée pour rebattre les cartes afin d’aboutir à une fédération unie et viable. Il s’agissait de créer les conditions d’une fusion des trois composantes historiques de l’équitation nationale en préservant la diversité des cultures.

Ce fut une période de feu où son talent d’écriture fut mobilisé au service de la construction commune qui aboutit à la fédération d’aujourd’hui.

Il nous faut également évoquer la Fédération Internationale de Tourisme Equestre qu’il a animé, dès les premières années de ses fonctions à l’ANTE, avec les autres associations de Tourisme Equestre nationales européennes. Après en avoir été longtemps la cheville ouvrière au poste de Secrétaire général (1991-2003), il en été élu président, puis après avoir passé la main en 2015, le Président délégué jusqu’à aujourd’hui. Cette fédération fait autorité sur son champ, est reconnue par Bruxelles et réunit plus de 20 nations autour des thématiques de l’itinérance à cheval, du TREC et des équitations de travail et traditionnelles.

Nous avons été nombreux réunis pour ses obsèques et provenant d’horizons divers, car l’homme Hervé, comme son œuvre et ses engagements, sont multiples et empruntent à tous les registres. Cette diversité, n’est que l’expression des richesses de l’homme qui nous quitte.

Si un ancien qui meurt, dit-on en Afrique, c’est une bibliothèque qui brule, alors là, l’incendie est coûteux. Coûteux affectivement et coûteux concrètement pour chacun de nous. Coûteux aussi pour chacune des communautés auxquelles il a tant donné de lui-même

Ce faisant, il laisse des traces importantes et des amis peu consolables ni oublieux. Sans parler des siens pour lesquels nous n’avons évidemment pas les mots. 

Frédéric BOUIX, Pascal MARRY

Championnat EuroMondial de TREC

Le championnat EuroMondial de TREC s'est déroulé à Bracciano (Italie) du 30 août au 1er septembre 2018. 

Cet évènement a regroupé près de 90 cavaliers venant de 18 nations différentes. Deux pays ont également participé hors compétition, la Chine et la Russie. 

Les résultats détaillés du championnat d'Europe séniors sont à retrouver ici 

Les résultats détaillés du championnat du monde jeunes cavaliers sont à retrouver ici

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_2d80

Championnat d'Europe d'Equitation de travail 

Les Championnats d'Europe d'Equitation de travail se sont déroulés du 23 au 26 août 2018 à Eersel au Pays-Bas. 

Quatre nations étaient représentés en seniors et en jeunes cavaliers, pour un total de près de 40 compétiteurs. 

Retrouvez l'ensemble des résultats ici

IMG-20180824-WA0016
Développement durable

La FITE vous propose des fiches pratiques dans le but de vous permettre de mettre en place des actions de développement durable pendant vos évènements équestres.

Retrouvez toutes les fiches pratiques ici

FEI

Protocole d'entente FITE-FEI

Contact

FITE - Parc Equestre Fédéral - La Colonie

41600 LAMOTTE

info@fite-net.org